maillot psg jordan noir 2020

Exposition Universelle Des Arts Incoherents (1889) Depuis le rachat du club en 2011 par le fonds souverain Qatar Investment Authority, le budget et le chiffre d’affaires du PSG ont grandement augmenté, passant de 80 millions en 2010 à 490 millions d’euros en 2014, grâce aux apports de liquidités qatariennes, mais aussi grâce à une nouvelle politique économique favorisée par la venue de stars comme Ibrahimović ou Thiago Silva. Le Paris Saint-Germain continue sa politique de recrutement de « stars » en signant en 2013 le meilleur buteur de Série A Edinson Cavani pour 63 millions d’euros, somme record en France, puis en 2014 avec le défenseur brésilien David Luiz et enfin en 2015 avec l’attaquant argentin Ángel Di María, vainqueur de la Ligue des champions 2014. D’autres joueurs recrutés à un prix moindre deviennent des éléments-clés du nouveau PSG, comme le Français Blaise Matuidi, les jeunes prodiges italien Marco Verratti et brésilien Marquinhos ou les expérimentés Maxwell et Thiago Motta. À la recherche d’une politique recentrée sur l’Île-de-France en 2000, le club rachète l’attaquant originaire de Trappes alors en contrat au Real Madrid pour la somme record alors de 33,2 millions d’euros, mais ce retour est un échec, le joueur n’arrivant jamais à s’imposer, maillot psg third il le quitte à nouveau au bout d’un an et demi.

C’est alors que les dirigeants qatariens signent dès la première année la pépite argentine Javier Pastore pour 42 millions d’euros, record du club. L’année suivante le buteur suédois Zlatan Ibrahimović, qui deviendra meilleur buteur du club et le restera jusqu’au 27 janvier 2018, date à laquelle il sera dépassé par Edinson Cavani, s’engage à Paris pour un salaire exorbitant de 15 millions d’euros par an. En 2016, aucune « star » n’est recrutée pour pallier le départ du meilleur buteur du club Zlatan Ibrahimović. Après la présidence de Michel Denisot, le recrutement du club devient plus décousu mais comprend quelques joueurs notables du championnat de France tels le meilleur joueur du championnat en 1999 Ali Benarbia (1999-2001), le buteur portugais, meilleur joueur du championnat en 2002 et 2003 Pauleta (2003-2008), qui devient en 2007 le meilleur buteur de l’histoire du PSG, le défenseur international colombien Mario Yepes (2004-2008) et les néo-internationaux français Laurent Robert (1999-2001), Frédéric Déhu (2000-2004), Jérôme Rothen (2004-2010), Sylvain Armand (2004-2013) qui deviendra le deuxième joueur ayant porté le plus de fois le maillot du PSG, Lionel Letizi (2000-2006) mais c’est le gardien remplaçant Jérôme Alonzo (2001-2008) qui restera dans le cœur des supporters.

L’ex-stéphanois Bathenay rejoint le club en 1978 et devient le chef de la défense parisienne et le capitaine de l’équipe jusqu’en 1985. Mais c’est en 1980 que le club réussit son transfert le plus tonitruant en recrutant l’autre idole du football français (après Michel Platini), l’« Ange Vert » Dominique Rocheteau, meilleur attaquant français de l’époque. L’été suivant, le PSG fait venir en prêt Mauro Icardi, attaquant argentin qui s’est imposé comme l’un des tout meilleurs joueurs de Serie A les saisons passées, ainsi que l’un des meilleurs avant-centres de sa génération. Les deux saisons suivantes sont compliquées pour le PSG, avec notamment l’affaire PSG – Hapoël Tel Aviv et des résultats décevants en championnat. Robin Leproux devient président du PSG en 2009 et sa politique est de faire venir des joueurs issus du championnat de France comme Christophe Jallet (2009-2014), Mathieu Bodmer (2010-2013) et surtout le brésilien Nenê (2010-2013), qui entrera également dans le Top 10 des buteurs du PSG en à peine deux ans. Le 26 juin 1970, l’assemblée générale extraordinaire du club porte un trio à la tête du PSG : Pierre-Étienne Guyot (président virtuel), Guy Crescent (vice-président, administratif) et Henri Patrelle (vice-président, sportif).

Le 4 juin 1971, Guy Crescent devient président tandis que Henri Patrelle est désigné vice-président. Pour attirer un nouveau public, le président du PSG rend les places gratuites pour les femmes et demi-tarif (6 euros) pour les enfants de moins de 16 ans. Les années suivantes, le club change chaque saison de style de maillot, se rapprochant plus ou moins du traditionnel Hechter. Hechter devient le président du comité de gestion, mais Henri Patrelle conserve la présidence. Sébastien Bazin, le président du groupe hôtelier, l’a laissé entendre officiellement récemment. La première place du groupe est finalement obtenue. Tuchel est malgré tout conservé et la première partie de saison suivante est très bonne sur le plan comptable, mais le fond de jeu du coach allemand est décrié par la presse et les supporters. Dogliani, qui désirait absolument évoluer sous la direction de Just Fontaine finança en partie son transfert. Lama fait partie d’une deuxième vague d’arrivées comprenant également les internationaux français Vincent Guérin et Alain Roche et l’international libérien George Weah. Derrière Safet, l’international tchadien Nabatingue Toko, l’international yougoslave Ivica Surjak, qui délivre notamment les deux passes décisives lors de la finale de la Coupe de France 1982, et l’international argentin Gabriel Calderón, méritent une mention spéciale.